Parrainage

Pourquoi des parrainages ?

tresor

Témoignage : Trésor, a été renversé par un taxi sur la voie publique. Orphelin et sans emploi, il est transporté au CHU pour un éclatement de la rate, un traumatisme du foie, de multiples fractures… Sans argent, l’hôpital refuse de l’opérer.

La sœur qui le connait bien téléphone à l’ASLAV. Grâce aux parrainages, l’argent est débloqué instantanément. Trésor est sauvé après 3 interventions. Il va maintenant très bien et a même décidé de rendre ce qu’il a reçu. Conscient de la chance qu’il a eue, il se dévoue désormais à temps plein auprès des enfants de la rue avec les franciscains !

Il suffisait de 200 € pour sauver cette vie ! Soit 10 parrainages de 20 € …

DSC_0702

Des témoignages comme celui-ci, l’ASLAV en reçoit des dizaines.

Elle a donc décidé de mettre en place un système de parrainages qui permet :

– De donner le traitement adéquat (maladies infectieuses ou parasitaires graves, endocriniennes ou tumorales curables par exemple) ;

– De faire opérer le malade quand cela est possible.
Les demandes sont adressées à l’ASLAV qui décide si le parrainage est possible (coût, maladie curable, etc.). La personne responsable du centre envoie des nouvelles régulières sur l’état de santé du filleul afin que l’ASLAV puisse faire un compte-rendu détaillé au parrain.
Le système de parrainage a débuté avec succès avec Patricia. Cette petite orpheline de 4 mois, qui ne pesait que 2.5kg, car dénutrie, est à ce jour sauvée grâce au parrainage qui a pu lui fournir l’alimentation et le traitement nécessaire.

enfant-congo-3

Les parrainages sont multiformes et prennent en charge aussi bien des enfants, des malades ayant besoin d’intervention chirurgicale urgente, des polytraumatisés, des malades ayant besoin de traitements lourds et onéreux.
Ils ont besoin de vous : devenez leur parrain et sauvez-les !Pour cela, il vous suffit de remplir les deux formulaires ci-dessous et de nous les renvoyer :

Voir le formulaire d’ordre de virement ci-joint (cliquez ici).

Voir le formulaire d’adhésion ci-joint (cliquez ici).